Mange mon test – Vanishing Realms

Salut Salut !

Dans ce « Mange mon test » premier du nom, je vous propose de faire un mini test rapidos sur un titre. Pourquoi un test rapidos ? Tout simplement parce que le jeu testé ici n’est pas terminé. Bah ouai, je vais pas claquer un test complet sur un titre dont on a pas encore le dénouement, aussi bon soit-il.
On s’intéresse ici à Vanishing Realms, un jeu sur HTC Vive. Bien content de pas faire partie des pauvres qui n’ont pas les moyens de se payer un tel matos, j’ai pu m’essayer à ce titre aussi curieux que bien foutu. Petit détour dans un ce monde où c’est toi qui tient l’épée, pas le mec de l’autre côté de l’écran.

ss_6262020e3f5173c2ca0717209ddf07272d69bc57.1920x1080

T’aurais pu te claquer un porno en 3D, mais l’appel du donjon est plus forte

Le constat d’emblée est éloquent : Le casque enfilé sur la tronche façon autiste, on est immédiatement téléporté dans un donjon. La prise en main est épatante de simplicité. D’une simple pression sur les gros boutons faciaux du contrôleurs, le personnage se téléporte à l’endroit ciblé. Le jeu nous explique ensuite qu’on a tout un bordel à la ceinture, des points de vie, des points de mana, de la tune, bref, tout les machins qui font un bon RPG. On s’amuse alors à se trifouiller le menu pour en comprendre toutes les subtilités, et là, premier constat : l’inventaire sent la chiasse de lendemain de fête. C’est dommage, on est ambiancé par l’univers, mais cette saloperie d’inventaire nous claque à la tronche comme une putain de gastro le jour de noël. En fait, l’inventaire est représenté par un abscons bouton unique où on cliquera comme un gogole jusqu’à en sortir l’item désiré. Franchement, c’est à chier. Qu’à ce la ne tienne, on est pas là pour se trifouiller les sacoches, mais bien pour poncer du gros lard.

VanishingRealms.0.0

Tape dans le fond je suis pas ta mère

Arrive le moment tant attendu de claquer du morveux façon Steven Seagal. Et là je peux vous dire que le taf a bien été fait, on voit que les devs en ont rien à caler des détails, ils veulent que ça bourre de ouf. Et clairement ils se sont pas foutu de notre gueule, l’arsenal est pas dégueu : plusieurs épées, bouclier, la masse, pic à forer, arc et bâton de mage, tout y est, y’a plus qu’a morfler du pécor. on saisi alors sa première épée, et là on sent quelque chose monter dans le pantalon. Petite retour en arrière : Vous vous souvenez quand on vous a annoncé Zelda twilight princess ? On se voyait déjà bouger l’épée au rythme du héros, fendant l’air de manière immersive, épée virtuelle à la main ! Que dalle, c’était à chier. Laisser pendre la manette au poignet était souvent plus efficace que de s’évertuer à reproduire quelque mouvement non répliqué à l’écran. Eh bien oubliez cette frustration. Ça y est, on y est. On tient la précieuse dans la main cette fois. On peut regarder la belle sous tous ses angles, fendre du gobelin de notre belle arme, le prolongement virtuel mais naturel de votre bras. L’effet est impressionnant et absolument immersif.

ss_c800d7c0149b546fafd7416ec55c8dcf5383826e.600x338.0.0

Evidemment tout est fait comme ça : le bouclier avec lequel on bloque les coups, l’arc, pour lequel il faut tirer les flèches avec l’autre main, et le bâton avec lequel on doit viser pour lancer une boule de feu. C’est putain de bien foutu et on se croirait vraiment dedans. Côté bestiaire, rien de bien révolutionnaire mais c’est bougrement efficace. Au programme, des squelettes de 2m, des petits gogoles tout vilains qui font de la magie, et des rois squelette façon Leoric mainonsépavrèonapapompédiablotroa. Alors on leur écrase la gueule à coup d’épée dans le fion, c’est ultra jouissif, et toute l’aventure se déroule comme ça, jusqu’à la fin de l’acte où y’a un gros dragon d’enculé. Et là on te dit : non non petit bâtard, tu vas attendre tout sagement, le dragon c’est pas pour tout de suite 🙂

Et là t’avais oublié que t’avais branlette à 18h.

Arrive alors la fin du premier acte, l’unique sorti à ce jour. Après 2 bonnes heures à faire morver du merdeux, c’est avec frustration et sans envie de gerber que tu retires le casque, et que tu vas chialer sur le net pour avoir la suite. C’est clairement ultra prenant, et si ça continue comme ça, la VR a clairement un très bon avenir sur le jeu vidéo. C’est ça qu’on veut voir !

Note : 8/10

Kroilia

Auteur: Kroilia

1 Commentaire

Joindre la discussion

Postez votre commentaire

Mange mon stick

Le site next gen, ex next gen et old gen. Au programme, des tests de bons, mauvais et games atroces à base de bières et de bonnes humeurs.

Ce qu’il se passe sur Twitter

@ActuG Enfin ! Cela fait 23 ans que je l'attendais ce test !
@Ealioe lol

Les connards qui gèrent le site

SmilosDit-man
DeeposBière-man
DidouLe co-patron de ouf
KroiliaLe patron de ouf